Les cafés de la deuxième chance!

Solidaires, éthiques, écolos ou citoyennes, Marie Claire Suisse retrace en quelques mots clés le parcours de ces initiatives qui rendent la Suisse plus belle!

D’un côté des bénévoles qui réparent presque tout, de l’autre Monsieur et Madame Tout-le-Monde dont l’aspirateur vient de rendre l’âme. Entre les deux, une alternative au gaspillage qui a de faux airs de café.

A l’ère du tout jetable, les Repair Cafés font figure d’ovni! Lancé en octobre 2009 par Martine Postma (militante écolo et ancienne journaliste néerlandaise) et Peter van Vliet (promoteur de la durabilité), le premier Repair Café voit le jour à Amsterdam. L’idée? Créer un lieu où chacun peut, le temps d’une journée, faire réparer gratuitement autour d’une tasse de café des objets qu’il croyait bons pour la casse. Une lampe qui ne s’allume plus, une radio qui reste muette, un pull troué ou un vélo désarticulé, les objets reprennent vie entre les mains de bénévoles experts. Le succès est immédiat et le modèle se met rapidement à fleurir en Europe avant de gagner d’autres continents. Aujourd’hui, les 1000 Repair Cafés répartis dans 24 pays permettraient de réparer chaque mois 18 000 objets.

Raisons du succès? La gratuité, la lutte anti-gaspi et le lien social que ces cafés d’un genre nouveau tissent dans les communes, car le lieu se veut avant tout participatif. Ici, pas question de déposer son objet pour revenir quelques heures plus tard le récupérer, chacun met la main à la pâte! Et si vous avez des lacunes en bricolage, rien n’empêche d’aider au démontage et d’apprendre sur le tas. Autant d’occasions pour les participants d’échanger, de faire des rencontres ou de rompre l’isolement.

En Suisse romande, le premier Repair Café voit le jour à Sion sous l’impulsion de Sébastien Winkler. Sensibilisé par les questions environnementales, l’ingénieur agronome cherche à mener une action positive plutôt que de basculer dans le militantisme. Il se lance donc dans l’aventure en juin 2014, aidé du «kit de démarrage» fourni par l’Association Repair Café. Une bible pour tous les organisateurs qui se demandent comment trouver un local, réunir les bénévoles, trouver des sources de financement, informer le public ou encore dénicher du matériel de réparation.

Organisé 3 fois par an, le Repair Café de Sion qui réunit 20 bénévoles «répare 58% des objets déposés et a vu son trafic doubler depuis sa création, passant de 40 à 70 visiteurs sur la journée», annonce Sébastien Winkler avec une pointe de fierté. De quoi réfléchir à deux fois avant d’apporter son vieil aspirateur à la déchetterie!


Prochain Repair Café à Sion:
samedi 4 juin 2016 de 10h à 16h au RLC Totem (Rue de Loèche 23).
www.repaircafesion.ch
Pour connaître la liste des Repair Cafés actifs en Suisse, rendez-vous sur le site www.repaircafe.org

Leave your Comments