Cancer, pas de demi-mesure

Cancer. Lorsque le mot est lâché, la vie trébuche. Travail, couple, famille, tout se complique. Le Dr Volker Kirchner, oncologue réputé de la Clinique de Genolier, met en avant les bénéfices d’une médecine multidisciplinaire, qui ne nie pas les approches holistiques, pour améliorer le confort et le quotidien des patients.

En Suisse, quatre personnes sur dix en moyenne vont développer un cancer. Autant dire que personne n’est épargné, de près ou de loin, par ce mal. Dans ce combat, les équipes médicales prodiguent un soutien exceptionnel, tant face à la maladie que dans le suivi du patient.

Multi sinon rien
Dans les années 1990, la Clinique de Genolier a réuni un groupe de médecins et de soignants autour d’un projet de prise en charge globale comprenant de nombreuses disciplines médicales, et formé une structure incluant un centre de radiothérapie privé en Suisse romande: l’Institut multidisciplinaire d’oncologie (IMO). Cet institut est rapidement devenu une référence, établissant un nouveau standard pour une prise en charge structurée et globale.

Des mots aux maux
Comment expliquer ce succès? «Dans nos services d’oncologie, une place centrale est accordée à la discussion. Les médecins ne prennent pas de décisions seuls, en méconnaissance d’autres informations provenant des spécialistes qui entourent le malade. Dialogue et interdisciplinarité sont les maîtres mots de l’institution. Ces deux démarches témoignent de l’effort de l’ensemble de l’équipe pour offrir au patient le meilleur suivi possible», explique le Dr Kirchner.

Think global
«En Suisse romande, 50 à 60% des malades choisissent, en parallèle d’un traitement oncologique, un appui supplémentaire tel que l’homéopathie, la médecine chinoise, l’anthroposophie, la médecine ayurvédique, etc. A Genolier, nous nous assurons que ces approches soient intégrées et compatibles avec les thérapies classiques, que la communication reste fluide entre les intervenants. Les patients doivent se sentir libres de s’exprimer sans restriction », défend le Dr Kirchner.

Belle et en forme
La clinique a également décidé d’intégrer sur un son site des traitements complémentaires: nutrition, naturopathie, acupuncture, réflexologie, nordic walking ou des soins esthétiques, très appréciés des patientes, car la perception des autres et l’apparence demeurent très importantes tout au long de la maladie. S’ajoute encore à ces prestations un service de physiothérapie renommé, une particularité de Genolier. «Habituellement, la réadaptation se réalise en dehors du centre hospitalier. Ceci est rendu possible grâce au formidable réseau Swiss Medical Network auquel nous appartenons» se réjouit le Dr Kirchner.


Le Dr Volker Kirchner est président du groupe régional Nyon-Rolle-Aubonne de la société vaudoise de médecine; coprésident de la société suisse d’oncologie médicale; vice-président du Swiss Cancer Network au niveau national; et membre du comité central du groupement des oncologues vaudois.
www.genolier.net,
www.eaux-vives.com,
www.neurocentre-gsmn.ch,
www.genolier-swissoncology-network.ch

Leave your Comments