Culture Livres #27

Le voyage, en ce début de printemps, mène du Népal à Nantucket en passant par les méandres de la vie, de la mort et des mystères de l’enfance…


Au pays des Sherpas
En 1951, alors qu’elle a déjà couru le monde de la Russie au Turkestan et du Sinkiang à l’Afghanistan, Ella Maillart entreprend une nouvelle expédition vers le Népal qui vient d’ouvrir ses frontières, à la rencontre de ces Sherpas qu’elle compare… aux paysans des Alpes! La différence, à la fois abyssale et très mince, est dictée par une culture unique et une spiritualité subtile dont elle rapporta un récit et des photos étonnants, édités pour la première fois en français. Et, mondialisation ou pas, la magie d’Ella agit toujours!
D’Ella Maillart, Zoé, 2017, 144 pages (ill.), CHF 29.50

Raphaël: Regard sur un enfant Asperger
Avec délicatesse et humour, mais aussi une grande franchise, ce petit fascicule restitue l’infinie expérience d’une famille et l’énorme amour qui lui permet de la vivre sans (trop) craquer. Atteint du syndrome d’Asperger, un trouble du comportement de la nature de l’autisme, Raphaël, 9 ans, est à la fois joie et souci pour Ludovic et Alma, car hors du cocon familial leur enfant à l’intelligence spontanée s’insère mal dans la vie sociale. Doucement, mais clairement, leur histoire fait comprendre que le vrai problème des parents ce n’est pas lui, mais nous et nos idées toutes faites sur l’éducation…
De Gabrielle Gasquet Ebener, Publibagnes, CHF 9.–

Nues dans un verre d’eau
Membre de l’AJAR, Fanny Wobmann frappe un très joli coup avec son second roman personnel, double portrait d’une grand-mère en fin de vie et d’une petite-fille qui se cherche. Confidences croisées, souvenirs d’une vie difficile pour l’une, difficulté pour l’autre d’avouer qu’elle est enceinte: ce verre d’eau dans lequel les deux femmes, «nues» l’une envers l’autre, ne se noient pas étanchera leur soif d’écoute et de présence, de légèreté et de douceur quand tout chavire.
De Fanny Wobmann, Flammarion, 2017, 158 pages, CHF 25.10

Jeremy Cobhan
Y a-t-il une raison plausible pour qu’un gamin disparaisse en jouant à cache-cache au moment même où son père se tue dans un accident de voiture? Pour Tom, oncle un peu frivole du petit Jeremy, la quête à travers la Nouvelle-Angleterre de la réponse qu’il doit à la mémoire de son frère devient vitale, et prend bientôt des aspects inattendus… Le premier roman réussi d’un ingénieur vaudois qui s’y entend à agencer son intrigue, et avec une densité que son style ne laissait pas prévoir!
De Filippo Della Crocce, Slatkine, 2017, 325 pages, CHF 32.–

L’un l’autre
Thomas est un déserteur, non pas celui qui se sauve par peur mais celui que l’absurdité de la guerre frappe en plein visage et qui, simplement, s’en va parce qu’il n’a rien à faire là. Inversant cependant le scénario, Peter Stamm pousse Thomas à quitter une famille tranquille et aimante pour aller se mettre en danger sur des chemins inconnus… Sous sa plume intuitive, l’incompréhensible tranquillité de ce projet, et une indifférence apparente aux chagrins qu’il entraîne, suffisent à donner au banal fantasme de «tout plaquer» la tension et l’urgence d’un drame familial.
De Peter Stamm, Bourgois, 2017, 172 pages, CHF 26.40


EN VENTE DANS LES LIBRAIRIES PAYOT – www.payot.ch

Leave your Comments