Culture Livres #34

Alors que les grands prix littéraires monopolisent l’actualité, des pépites inclassables rivalisent de talent pour nous faire rire, voyager ou rêver!


J’veux pas vieillir
Parvenue à l’âge canonique de 47 ans, Hélène crache le feu mais pense que sa vie est finie, constat qu’elle exprime par un grand coup de gueule! Les mecs, les copines, les gamins, le boulot, tout participe à sa grinçante analyse du «désastre», qu’elle peint en noir foncé par acquis de conscience. Drôle, méchante et souvent très juste (hélas!), cette BD faussement désespérée est un formidable antidote aux coups de blues et autres soi-disant chocs de la cinquantaine!
Hélène Bruller, Hugo+Desinge, 2017, CHF 23.90

Monarques
L’écrivain n’aura eu que le temps de savourer l’accueil flatteur réservé à son livre avant de disparaître prématurément… Pourquoi le narrateur en vient-il à remonter le temps en quête de son histoire familiale? Et comment croisera-t-il le chemin de Herschel Grynszpan, dont le crime provoqua jadis la Nuit de cristal? Enigmatique comme les papillons dont il porte le titre, ce roman est pétri de culture, d’émotions, d’un humour très fin et d’une audacieuse hypothèse historique, étonnant cocktail que Rahmy dose à merveille.
Philippe Rahmy, La Table Ronde, 2017, CHF 25.40

Boabdil et la Femme qui pleure
Malmenée par l’actualité, l’Espagne retrouve à travers ces trois contes un panache et une grandeur mystique inattendus sous la plume d’un écrivain valaisan… Buñuel, le cinéaste adulé (mais incompris), Compostelle et son cheminement intérieur – tellement plus rude que son chemin muletier – et le dernier roi maure de Grenade inconsolable dans sa fuite: trois symboles de la culture hispanique trouvent là une interprétation originale, altière et poétique, au style particulièrement élégant.
Christophe Gaillard, L’Aire, 2017, CHF 27.–

Monsieur Kraft ou la théorie du pire
Prof de rhétorique au nom («Force») solide, Kraft est en fait un looser déguisé en intello. Embarqué pour de mauvaises raisons dans la rédaction d’un plaidoyer optimiste pour l’ultralibéralisme à l’américaine, il sèche devant la page blanche comme un débutant, tandis qu’un fouillis de souvenirs incongrus l’empêche de se concentrer… L’ironie mordante de Jonas Lüscher, son talent pour l’évocation pittoresque ou grinçante et son art de dévier constamment du sujet font empirer les choses avec jubilation, réservant au dénouement un impact ravageur!
Jonas Lüscher, Autrement, 2017, CHF 33.–

Une toile large comme le monde
Lire un vrai livre pour échapper au monde connecté? C’est raté! Mais si Aude Seigne, écrivaine-voyageuse humaniste, cède aux sirènes numériques du temps, c’est pour mieux les ensorceler… A travers le quotidien de quatre jeunes gens ficelés (parfois matériellement!) au virtuel par l’omniprésente et surpuissante fibre optique, c’est toute la bizarre réalité du monde d’aujourd’hui qu’elle explore. Et à laquelle, telle un hacker, elle offre cette backdoor (porte de sortie) qu’est la littérature, peut-être la dernière liberté…
Aude Seigne, Zoé, 2017, CHF 26.–


EN VENTE DANS LES LIBRAIRIES PAYOT. www.payot.ch

Leave your Comments