Culture Livres #57

Mangoustan
Pas mal d’ironie, de tendresse aussi, et un sens aigu du détail qui tue parcourent le bref mais réjouissant premier roman de Rocco Giudice, qui réunit à Hong Kong (pas encore en révolution) un trio de femmes – dont l’épouse d’un notable genevois et celle de…chut! – malheureuses dans leur vie pourtant confortable. C’est Mangoustan, un… (vous le saurez en lisant) qui mettra leurs destins à l’unisson, d’une manière assez vigoureuse: le destin du monde tient à de drôles de choses, parfois…
Rocco Giudice, Allary, 2019, CHF 29.20

Du sang sous les acacias
On savait le talent de Bernadette Richard multiple et surprenant, on avait soupçonné que les aventures de Paprika étaient un galop d’essai… Et voilà, l’écrivaine signe en effet un polar! Un vrai, avec crimes rituels, société secrète, intérêts occultes, humour noir, dialogues percutants, enquêteur bizarre et journaliste trop curieuse – et puis des animaux bien sûr, victimes de la cruauté et de la folie des hommes… Comme on pouvait l’imaginer, Du sang sous les acacias est un coup de maître, qui réjouira aussi bien les inconditionnels de l’écrivaine neuchâteloise que les amateurs de thrillers bien ficelés.
Bernadette Richard, Favre, 2019, CHF 26.–

Ecolo à profit
Respecter l’environnement par intérêt financier s’appelle greenwashing en marketing, et écologie bien comprise dans cet essai, très sérieux en dépit de son titre. Et de son contenu, qui ne craint pas le politiquement incorrect (ni l’autodérision!) pour bousculer les idées reçues, et proposer des solutions aussi efficaces – certifiées par un ingénieur – que rentables. Du recyclage aux caisses de pension en passant par la maison, la voiture et la douche solaire, tout est passé au crible en vue de remplir vertement nos tirelires: jackpot!
Jonas Schneiter, Helvetiq, 2019, CHF 24.–

Un été avec Geronimo
Bien connu du public genevois mais, jusqu’ici, pas encore des libraires, Raoul Pastor fait ses débuts en littérature: le comédien et homme de théâtre laisse la bride sur le cou à l’enfant qu’il fut, et c’est magique. Intacts dans leur pureté joyeuse de premier matin du monde, les souvenirs se bousculent, émouvants ou cocasses, portés par ce verbe que Pastor a, depuis, appris à maîtriser à la perfection, et par la figure de Geronimo, grandpère de légende. Un été peut façonner toute une vie… Une très belle découverte!
Raoul Pastor, Slatkine, 2019, CHF 21.–

C’est la lutte finale
En mai 2018, la commune genevoise d’Asnières accueillait la 19e Fête cantonale de lutte suisse. Et, contrairement à ce que l’on imagine, l’événement y a pris une bien autre dimension que juste folklorique, grâce à la photographe Karin Bauzin. Touchée par le décalage entre l’ancestrale gravité de cette compétition hors du temps et l’immédiateté de la vie contemporaine, elle porte un regard sensible sur les sportifs, juniors ou champions, restitués avec délicatesse, en noir et blanc, dans leurs instants les plus riches en émotions. Dans la lutte, il n’y a pas que la culotte qui compte!
Karine Bauzin, Good heidi, 2019, CHF 19.–


EN VENTE DANS LES LIBRAIRIES PAYOT. www.payot.ch

Leave your Comments