Culture Livres #62

En vérité
Pour son premier thriller, Yves Gaudin croise le héros imposé par le polar nordique (flic sur le retour, vie privée pourrie, bavures au compteur) avec un inspecteur franchouillard sur le fil du rasoir, un pied dans la tombe mais les neurones encore diablement vifs. Un mélange efficace, agrémenté d’un style flirtant avec les dialogues de séries télé, le poème en prose ou les envolées de Brel. Rajoutez quelques morts ici et là, et l’engrenage se met en marche, happant lecteur et enquêteur. La vérité, là-dedans ? Alors là…
Yves Gaudin, Héloïse d’Ormesson, 2020, CHF 26.10

Neiges intérieures
Il y a quelque chose d’absurde à être confiné dans un petit bateau avec trois autres participants à l’expérience, alors que l’océan, le ciel et le paysage arctique semblent illimités… La narratrice, dont les passionnants carnets de notes composent le roman, en ressent le malaise, tout en appréciant cette expédition qui oblige chacun à collaborer, mais aussi à faire face à ses limites. Pures, glacées et lumineuses, les émotions brillent à l’intérieur comme des cristaux gelés, tandis que les travers humains résistent au froid. Excellent.
Anne-Sophie Subilia, Zoé, 2020, CHF 24.–

Se réjouir de la fin
La fin de la vie n’est pas la fin de vie et, en dépit de son jeune âge, Adrien Gygax a su saisir avec subtilité la manière pleine de philosophie dont un vieux monsieur peut aborder l’ultime étape qu’est l’installation en maison de retraite. Découvert après son décès, le carnet qu’il a tenu de sa nouvelle vie revient aussi bien sur l’«avant» que sur les sources d’espoir inattendues. Son récit n’est exempt ni de regrets ni de déception, mais il n’en reste pas moins illuminé d’une sérénité salvatrice. Alors Se réjouir peut-être pas, mais…
Adrien Gygax, Grasset, 2020, CHF 22.70

Imago
Pour le centenaire du Nobel de littérature à Carl Spitteler (1845-1924), seul lauréat suisse du prix, l’écrivain et éditeur François Berger a remis en lumière Imago. Ce roman de la quête amoureuse opposée aux interdits sociaux, servi par la puissance évocatrice de Spitteler (un fin connaisseur de la bourgeoisie suisse au tournant du xxe siècle), passa à la postérité grâce à… Freud, fasciné par sa dimension psychanalytique ! Imago revient aujourd’hui à la littérature par cette édition anniversaire, et c’est une fort belle découverte.
Carl Spitteler, François Berger, Soleil d’Encre, 2019, CHF 30.–

Survivante
Au bord du Doubs. Seule, face à cette nature qui paraissait si familière autrefois, il faut tout réapprendre, tout reconstruire, redécouvrir… Ecrit comme un journal de bord des instants d’angoisse et des petites victoires, Survivante nous fait réfléchir à toutes sortes de sujets essentiels: la solitude, la trahison, la rupture, l’incompréhension, et le combat pour les surmonter. Autant de défis que la jeune Julie Guinand que l’on avait découverte en 2016 dans Dérives asiatiques relève avec une pointe acérée d’humour bienvenu !
Julie Guinand, Editions d’en bas, 2019, CHF 21.–


EN VENTE DANS LES LIBRAIRIES PAYOT. www.payot.ch

Leave your Comments