Culture Livres #68

Découvertes automnales
Qui dit temps gris dit temps pris… par la lecture bien sûr, et ses découvertes sans cesse renouvelées, à l’automne plus que jamais!

ASTOR PASTEL ET LES VILAINS GAMINS
Si vous n’avez pas lu d’histoires de pirates depuis votre tendre enfance, il est temps de corriger cette fâcheuse lacune! Avec une verve et une fantaisie rythmées de dialogues drôles et percutants, Philippe Battaglia tricote joyeusement une intrigue à triple pirouette qui, sur quatre siècles (!), mêle les attaques de corsaires et les gangsters en cavale aux élixirs et androïdes bidouillés par un savant fou, le tout sur fond de village bizarrement idyllique et de parc zoologique enchanté, où une petite fille parle aux animaux… On vous avait dit que ça dépotait!
Philippe Battaglia, L’Âge d’Homme, 2020, CHF 29.90

LE DON DANS LE SANG
Rien ne remplace le sang, fournit gracieusement par Dame Nature mais impossible à dupliquer. L’évidence de la solidarité, sans laquelle une menace de mort peut peser sur tout un chacun en cas de pénurie, est familière à beaucoup. Mais ce n’est pas toujours assez, et en livrant leurs témoignages et leurs réflexions, scientifiques et donneurs ont un peu dans l’idée de faire des adeptes… Mais c’est bien, d’abord, un formidable hommage à la Vie que leurs différentes approches, spontanées ou savantes, humanistes ou anecdotiques, livrent chaleureusement en lettres de sang – pour la bonne cause!
Jean-Daniel Tissot, Philippe Schneider, Favre, 2020, CHF 25.–

UNE FILLE HORS PÈRES
Un père ça va – mais plusieurs ? Et ce n’est là que l’une des étrangetés auxquelles confronte le premier roman de Sarah Baud, un thriller qui en convoque tous les codes pour les manipuler (le premier chapitre est d’ailleurs à frémir, lorsque l’on songe aux élections dites «libres»). Dans un district Lémania dystopique mais très reconnaissable, les trafics en tous genres, y compris humains, sont gérés par de détestables affairistes et politiciens décrits sans pitié. Filant au rythme d’une série américaine, le scénario s’emballe tandis qu’une femme tente de conjurer son passé…
Sarah Baud, Slatkine, 2020, CHF 35.–

Z / Z
En cette période d’hyper-numérisation accrue par le confinement et la distanciation sociale, la réflexion et l’échange d’idées paradoxalement se matérialisent en livre! D’une discussion lors d’une soirée, Michel Thévoz et Christophe Gallaz ont fait un véritable dialogue socio-philosophique qui, des Fêtes 2019 au drôle de printemps 2020, a tenu les deux fines lames en haleine, s’interpelant par courriel sur l’actualité, les sujets de société, les modes, les leurres du politiquement correct, et sur le vide intellectuel que trop souvent tout cela, hélas… masque!
Christophe Gallaz, Michel Thévoz, L’Aire, 2020, CHF 20.–

Le mammouth et le virus
Il y a fort à parier que le coronavirus donnera naissance à une longue lignée de romans. Mais peu sans doute seront aussi fluides, ludiques, sensés et attachants que celui-ci! Journal d’un confinement revisité par Eugène, c’est l’histoire d’un père qui essaie de garder la menace de la maladie loin de son petit garçon, et qui est prêt pour cela à dépenser des trésors d’imagination, d’amour et de folie douce. Un défi battu en brèche par une réalité plus insensible et brutale que ce papa farfelu, qui n’est pas sans évoquer celui de Roberto Benigni dans La vita è bella…
Eugène, Slatkine, 2020, CHF 19.–


EN VENTE DANS LES LIBRAIRIES PAYOT. www.payot.ch

Leave your Comments