De bonnes dents pour longtemps

Toutes les réponses pour conserver ses quenottes blanches et solides au fil des années.

Deux brossages par jour, ça suffit?
Oui, c’est la garantie d’une bonne hygiène buccale. Le brossage du soir doit durer au moins 2 minutes afin de bien éliminer les débris alimentaires et les bactéries. Sinon, celles-ci profitent de la baisse de salive au cours de la nuit pour attaquer dents et gencives. Le matin, on se lave les dents avant de prendre le petit déjeuner: les boissons acides type jus d’orange ou de pamplemousse fragilisent l’émail qui risque ensuite d’être agressé par les poils de la brosse. Côté mouvement, on évite le va-et-vient horizontal qui fait se rétracter la gencive et favorise les déchaussements. Un mouvement doux de rouleau, de la gencive vers la dent est bien plus efficace. Pour nettoyer la face interne des dents, on tient la brosse à la verticale et, pour atteindre celles du fond, on ferme la bouche. Bon à savoir: quand la brosse à dents est sèche, le dentifrice adhère mieux aux poils.

Je suis paumée au rayon dentifrice, comment choisir?
Qu’il soit liquide, en pâte ou en gel, peu importe, à condition qu’il contienne du fluor pour protéger l’émail en surface. Mais on bannit le triclosan, un antiseptique puissant, suspecté de perturber l’activité de nos hormones (Zendium). Gencives fragiles: privilégier les formules aux extraits de myrrhe et de camomille (Gel végétal Weleda, Basis sensitiv Lavera). Dents sensibles: miser sur des actifs ioniques, type potassium, pour «obturer» en surface les canaux qui mènent aux nerfs de la dent et qui causent la douleur (Sensodyne). Dents jaunies ou tachées: l’association microcristaux (particules de silice) et bicarbonate agit sur la coloration en surface due au café ou au thé (Signal White Now). L’effet disparaît à l’arrêt du produit.

Une brosse souple, c’est pour qui?
Tout le monde, sauf si le dentiste donne d’autres directives (ce qui est rare). Les poils durs, qui peuvent favoriser la rétractation des gencives, sont à proscrire. Les dents sensibles apprécieront les poils extra-souples et coniques, plus doux pour l’émail. Une haleine qui laisse à désirer? Le gratte-langue (les petits picots en silicone situés au dos de la brosse) élimine une partie des bactéries nichées sur le dessus de la langue. Bien plus efficace que les poils de la brosse qui peuvent en plus créer des lésions. Plonger régulièrement la tête de la brosse dans un bain de bouche antiseptique permet de la nettoyer, et elle doit dans tous les cas être changée chaque trimestre (voire davantage en cas de maladie, usure prématurée…).

La brosse électrique: plus efficace que la manuelle?
A durée de brossage égale, elle élimine jusqu’à 2 fois plus de plaque dentaire. La vibration mécanique décolle les résidus, il est donc inutile d’appuyer comme une brute. En cas de gencives sensibles, il faut une brosse adaptée (Philips Sonicare sans rotations ou Oral B Sensitive Clean). Quid des brosses high-tech dites «soniques» ou «ultrasoniques»? Si elles vibrent plus vite et décollent en théorie plus de plaque dentaire, elles restent chères et pas forcément agréables à utiliser.

Pour ou contre le bain de bouche?
Ceux prescrits par le dentiste suite à une chirurgie, des problèmes de gencives ou une infection (Eludril, Hextril…) sont à utiliser 10 jours max. Au-delà, ils risquent de déstabiliser la flore bactérienne de la bouche. Celle-ci héberge environ 700 espèces différentes qui font barrage aux microbes. Déséquilibrer cet écosystème avec des produits trop agressifs expose aux caries, aux maladies parodontales, mais aussi à la mauvaise haleine! Si certains bains de bouche «classiques» encouragent le développement des «bonnes» bactéries (Listerine Zéro aux huiles essentielles antiseptiques), on peut aussi se faire sa lotion maison. On mélange les teintures-mères de calendula (adoucissante), de phytollaca (anti-infectieuse et anti-inflammatoire) et d’echinacea (stimule l’immunité buccale) à parts égales dans un flacon, et on dilue 1 cs de ce mélange dans un peu d’eau. On garde 30 secondes en bouche pour bien nettoyer les muqueuses des joues avant de cracher.

Le fil dentaire et les brossettes sont-ils indispensables?
Oh que oui. C’est le seul moyen d’éliminer les résidus là où la brosse à dents ne peut pas se faufiler. Le fil dentaire doit être passé tous les jours (de préférence un fil ciré qui s’effiloche moins) et les brossettes interdentaires sont plutôt indiquées chez celles et ceux qui ont des problèmes de gencives ou des espaces interdentaires très larges. Pour trouver le diamètre qui convient, il faut commencer par la plus petite taille et augmenter jusqu’à remplir complètement les trous en permettant toujours la circulation de la brossette.

Une carie indolore… je dois consulter?
La situation peut vite dégénérer. Et, surtout, une carie en appelle une autre: elle entraîne une acidification de la salive qui dérègle la flore buccale et favorise l’apparition de… caries! Alors, le passage chez le spécialiste est indispensable.

Leave your Comments