Au-delà de la mer, du ciel et du soleil

Comme Zanzibar, Tahiti, les îles Galápagos ou Bali, l’île Maurice est de celles qui accompagnent notre imaginaire vagabond depuis toujours. Bercée par le turquoise de l’océan Indien, cette île corallienne est de nouveau desservie depuis Genève en vol direct avec Air Mauritius depuis novembre dernier. Une raison de plus pour se rendre sur cette oasis dotée de nombreux trésors: essences tropicales, cocotiers et palmiers, richesse culturelle plurielle, peuple arc-en-ciel à l’hospitalité innée et littoral ourlé de baies ébouriffées de bougainvilliers et de péninsules où il n’est pas rare de côtoyer quelques divins dauphins. Extraits d’un voyage au-delà de toutes attentes.

Héritage cosmopolite
Entre franc turquoise d’un lagon alangui, nénuphars géants, vert acidulé des champs de canne à sucre, l’ancienne île de France est loin de se limiter à un séjour de farniente. Héritière d’un passé où conquêtes, migrations et diplomatie s’enlacent, l’île Maurice est plus qu’un voyage: c’est une rencontre. Avec ses nombreuses influences entre autres indiennes, chinoises, hollandaises, anglaises et françaises, c’est un peu comme un hamac qui tanguerait entre l’Occident et l’Orient. Pour palper et pénétrer cet extraordinaire melting pot culturel, direction la capitale, Port-Louis, où un guide, Shakti, organise des visites culinaires (MyMoris). Ici, à travers l’histoire de la gastronomie locale, la Mauricienne – aussi éloquente qu’élégante – introduit les pèlerins à un vrai festin d’une cuisine fusion, véritable témoin privilégié de cette riche et tumultueuse histoire. On est très vite envoûté par le parfum enivrant du quartier des épices et séduit par cette cuisine de rue mixant des plats typiquement mauriciens (boulettes), des crêpes indiennes fourrées aux légumes épicés (gato pima) ou encore les affriolantes pâtisseries chinoises.

Cascade d’activités
Bien que la cuisine locale soit opulente, l’île volcanique propose en contrepartie une kyrielle d’activités sportives pour permettre aux plus épicuriens de se délecter sans regret. En témoignent les nombreux parcours de golf dessinés et aménagés dans les cadres les plus exotiques à l’instar de l’île aux Cerfs, une mini-oasis de loisirs sur laquelle se trouve le parcours de golf de championnat conçu par Bernhard Langer. Mais l’île Maurice, entourée d’un somptueux récif de corail et de lagons, séduit avant tout par son large éventail de pratiques aquatiques. Avec sa température d’eau annuelle exceptionnelle et une luxuriante faune et flore sous-marines, on y pratique la pêche au gros, de la plongée, du kitesurf, de la marche sous-marine et du paddle, pour ne citer qu’eux. A noter: les très belles randonnées sportives sur les montagnes de l’île, dont celle du Morne Brabant (555 m de hauteur) avec sa vue chavirante de beauté sur le littoral ourlé de lagons à foison et son histoire passionnante narrée par le meilleur guide de l’île, Alan, celle des esclaves en fuite qui y avaient établi leur camp avant leur indépendance en 1835.


Où dormir?
Au Westin Turtle Bay Resort & Spa (hôtel 5 étoiles), pour son cadre idyllique et pour son architecture et sa scénographie ultracontemporaines.
www.westinturtlebaymauritius.com.

Visites
Visites guidées dans les rues de Port-Louis avec MyMoris: https://mymoris.mu.

Comment y aller?
Vol direct hebdomadaire au départ de Genève avec Air Mauritius: www.airmauritius.com. En savoir plus: www.tourism-mauritius.mu.

Leave your Comments