Des fantômes aux musées

Quelques voix de fantômes d’autrefois nous racontent la vie des habitants des montagnes neuchâteloises. Aux XVIIe et XVIIIe, des paysans, paysans-horlogers et même un perruquier-notaire ont tenu leurs journaux. Ils y décrivent leurs occupations quotidiennes, les dépenses, les achats. Si la météo est leur principal intérêt, ils laissent entrapercevoir leurs relations familiales et les liens à la communauté.

Jusqu’en mars 2020, Musée paysan et artisanal, La Chaux-de-Fonds, et Moulins souterrains du Col-des-Roches, Le Locle.

www.lesmoulins.ch

Leave your Comments