Etoffes d’Helvétie

Pour s’essuyer les mains dans la salle de bains, en rideau dans la chambre et au salon, mœlleux sous les pieds ou bien chaud sur les genoux, le textile de maison se met à l’heure suisse. Ecolo, arty ou haute-couture, les collections d’ici font de l’ombre à celles d’ailleurs et innovent. On aime.

Durable
Lauréat du Prix du Design Suisse 2019, le tissu Bananatex® de Qwstion est, comme son nom l’indique, fabriqué à base de fibres de bananier. De ce matériau biodégradable mais ultrarésistant, la marque zurichoise fait des sacs tout-terrain.
www.qwstion.com

Neo-Memphis
Parce que la salle de bains est une bulle de bien-être, les Zurichoises de kollektiv vier imaginent des paysages intérieurs oniriques et colorés pour l’animer. «Ciel», serviette en coton biologique.
www.kollektivvier.ch

Arty
Le concept store et éditeur Chic Cham à Lausanne s’est entouré de créateurs locaux pour sa nouvelle collection de tapis. Ainsi, l’artiste vaudois Pierre Bonard dessine Souche, une carpette ovale qui sort du bois et associe le monde de la forêt, un de ses sujets de prédilection, à celui de la génétique. Laine Nouvelle-Zélande tuftée main, 120 x 230 cm.
www.chiccham.com

Haute-couture
L’entreprise saint-galloise Jakob Schlaepfer est célèbre dans le monde entier pour son savoir-faire d’exception en matière de tissu. Parmi les nouveautés présentées à Paris Déco Off en janvier, on craque pour «Trama», un jacquard floral dont la technique de tissage évoque le rendu d’un glitch électronique. Idéal pour décorer vos fenêtres de rideaux uniques.
www.jakob-schlaepfer.ch

Maximaliste
Quand la Romande Myriam Jung de Dadadésir collabore avec l’Alémanique Dead Fred Factory, ça donne «Nova», foulard d’abord, puis tapis, forcément 100% made in Switzerland. La rencontre créative entre les deux graphistes s’exprime par un dialogue en équilibre entre opposition et complémentarité, notamment de symboles propres à leurs univers respectifs.
www.dadadesir.ch

Féministe
Repérée parmi les designers sélectionnés par Pro Helvetia à la Design Week de Milan 2019, Xenia Lucie Laffely investit le domaine de l’intime et de la maison avec la représentation de femmes conquérantes. Mariant le digital à l’artisanal, la diplômée en Master mode de la HEAD à Genève imprime ses œuvres numériques sur des quilts et des coussins réalisés à la main et disponibles en édition limitée.
www.xenialaffely.com

Pictural
Maya Rochat ne réserve pas sa peinture à la seule toile. L’artiste lausannoise, lauréate du Prix Mobilière 2019, propose une expérience multisensorielle dans des installations immersives ainsi qu’à travers des éditions à porter – casquettes, sweat-shirts – ou à emmener chez soi. Couverture 100% coton «Burning Time» de la série «Living in a painting», 150 x 200 cm. Edition limitée à 10 exemplaires.
www.mayarochat.com


PHOTOS: DR/ © CATHERINE GAILLOUD/ © PASCAL CRELIER/ © RAPHAELLE MUELLER

Leave your Comments