Le rouge fait sa révolution!

Crémeux, fondants, fluides comme de l’eau, mats, satinés, métalliques… Les rouges à lèvres dernière génération multiplient les textures et les effets. On s’y met!

L’option intense: les rouges liquides
Les formules compilent tout ce dont on rêvait: couleur vibrante, hydratation, confort, grande facilité d’application, mais aussi, longue tenue. Il est loin le temps du rouge chargé en cires, desséchant, qui filait à la moindre coupette de champ’, ou du gloss trop épais, qui collait aux lèvres comme du chewing-gum.
Pourquoi sont-ils révolutionnaires? Ces émulsions contiennent un grand nombre d’huiles fluides et volatiles qui leur confèrent une grande sensorialité. Selon les technologies de pigments utilisés, certaines offrent un effet laqué ou une couleur intense au fini mat. Et enfin, leurs polymères longue tenue permettent de stabiliser la couleur et de la fixer sur les lèvres beaucoup plus longtemps.
Comment on s’y met? Plus besoin de miroir, ces rouges s’appliquent d’un geste, comme un gloss, pour une couvrance et un résultat parfaits. Une utilisation décomplexée, qui impressionne moins que le bâton évocateur de sophistication extrême. Avec eux, tous les effets sont possibles: mats, métallisés, vinyles, ou aquarelle avec les eaux et les encres.
Mode d’emploi: on les applique à l’inverse de ce que l’on fait avec un bâton de rouge, en débutant par les commissures pour revenir vers le centre avec la partie plate de l’applicateur.


L’option soft: les super-baumes
Classiquement, les baumes sont des mélanges d’huiles émollientes (vaseline, paraffine), de lanoline et de cires destinées à créer un film protecteur pour prévenir du dessèchement.
Pourquoi sont-ils révolutionnaires? Aujourd’hui, enrichis en huiles nutritives, ils sont plus en affinité avec le tissu labial, conjuguent un effet hydratant durable, une haute dose de pigments broyés pour plus de sensorialité, et une couleur lumineuse à l’application.
Pourquoi on s’y met? Hyper-confortables, ils renferment, en prime, des ingrédients réparateurs (grenade, acide hyaluronique, huiles végétales) et teintent nos lèvres avec légèreté. Une bonne solution pour se familiariser avec la couleur sans en faire trop.
Mode d’emploi: pour un effet bouche mordue délicat, on applique la couleur par légers tapotis du centre vers les contours sans les atteindre.


Encres à lèvres: la touche légère
Elles sont conçues à partir de colorants solubles intégrés dans une base eau ou dans une base d’huile liquide. Ainsi, elles se déposent sur la peau sans effet de matière. Certaines s’activent même au contact des lèvres et laissent une teinte qui dure longtemps, même après la disparition du film. Et l’application? On part des commissures vers le centre et on multiplie les passages pour intensifier.


On pose les bases
Chaque matin: on passe un coton imbibé de lotion peeling sur le pourtour des lèvres pour faire travailler les couches profondes et on masse rapidement avec 1 goutte de soin hydratant anti-âge spécial contour.
Une fois par semaine: on gomme les peaux mortes en frottant sa bouche avec un gant mouillé à l’eau chaude. DIY: on réalise un scrub maison avec des flocons d’avoine ou du sucre en poudre + de l’huile d’olive.
Deux fois par semaine: on applique un masque réparateur en couche épaisse.

Leave your Comments