MIDO – Un tour du monde en soixante monuments

On ne présente plus Mido. Depuis près d’un siècle, cette marque constitue l’un des fleurons de l’horlogerie suisse avec ses montres mécaniques et ne cesse d’innover en alliant architecture et horlogerie.

Fondée en Suisse en 1918 par Georges Schaeren, Mido est aujourd’hui basée dans la ville du Locle, au coeur des montagnes du Jura. Au-delà des modes et des tendances, ses montres se distinguent par leur caractère durable et l’inspiration qu’elles puisent parmi plusieurs réalisations architecturales emblématiques, loin des égéries traditionnelles.

Diamonds are forever
Pour traduire cette osmose au niveau féminin, Mido a réalisé la Baroncelli Donna Diamonds, un condensé lumineux de charme et d’élégance. Avec ses lignes harmonieuses et ses courbes subtiles, cette montre évoque les formes raffinées et typiques de l’Opéra de Rennes, haut lieu de l’art lyrique, qui se distingue par son architecture de tradition néoclassique toute en rondeur. Le modèle horloger avec sa boîte en acier et un cadran de nacre blanche comportant 28 diamants affiche un raffinement extrême et des lignes très féminines. La Baroncelli Donna Diamonds n’en oublie pas pour autant d’être à la pointe de l’innovation avec une autonomie de près de 80 heures de réserve de marche!

S’il n’en reste qu’un
Mido a aussi franchi l’Atlantique avec un projet de longue haleine dédié au monument le plus célèbre de Londres: Big Ben. C’est en effet par l’organisation du Mido Watch Design Contest que cette nouvelle Big Ben, une édition limitée, a pu voir le jour. Lancé lors du Salon Baselworld 2015, ce concours a réuni trois designers prestigieux: Eric Giroud, Lorenzo Vallone et Sébastien Perret. Ils ont été invités à créer un nouveau garde-temps en s’inspirant de l’Elizabeth Tower, la tour horloge qui surplombe le Palais de Westminster. A l’issue d’un vote qui a rassemblé les voix de près de 100 000 personnes, c’est le designer Sébastien Perret qui a remporté ce défi horloger.

Douze coups de minuit
Multipliant les références à l’architecture néogothique tout comme le célèbre monument auquel elle fait allusion, il faut s’approcher de la Big Ben pour en découvrir les infinis détails, tel le chiffre 4 indiqué en romain qui reprend celui de l’horloge de Westminster. Le fond de forme carrée réserve également de belles surprises: les vis placées à chaque angle reprennent les motifs en forme de trèfle qui bordent la célèbre horloge, et sur le mouvement visible à travers le fond transparent, le motif en rosace de la masse oscillante fait, lui aussi, écho au cadran de Westminster. Au final, en épurant le style, le designer Sébastien Perret a donné à ce garde-temps une allure à la fois moderne et intemporelle.

Un tour du monde
Le voyage ne s’arrête pas là. En mars 2017, lors du Salon Mondial de l’Horlogerie Baselworld, Mido présentera les premières esquisses en 3D d’une nouvelle montre issue d’un concours mondial sur la base de soixante richesses architecturales des douze métropoles les plus incontournables comme Hong Kong, Pékin, Moscou, Tokyo, New York ou encore Mexico. Mido va d’ailleurs annoncer en décembre quel est le monument d’inspiration choisi. Suspense, suspense…

#BeInspiredByArchitecture
www.mido.ch

Leave your Comments