Réveillez vos sens!

Formidable occasion d’admirer de multiples projets chorégraphiques et de s’adonner sans complexe en solo, en couple ou en famille aux joies de la danse, la douzième édition de la Fête de la Danse aura lieu dans vingt-huit villes et communes de Suisse du 5 au 7 mai prochain. La Loterie Romande est partenaire de ce grand événement populaire.

Joséphine Affolter,
cheffe de projet Réseau Danse Suisse
«L’an dernier, nous avons accueilli 86 000 participants. Cette manifestation suscite un vrai engouement. Depuis ses débuts à Zurich en 2006, notre but est de sensibiliser un large public à la danse sous toutes ses formes, de la danse sur scène à la danse à pratiquer soi-même. Nous voulons montrer combien danse et plaisir sont liés et combien elle donne de l’énergie, pousse à la réflexion, remet en question, éveille la curiosité. D’ailleurs, nous soutenons pour la troisième année des projets inédits d’artistes suisses dans des espaces publics ou des lieux insolites. Nous voulons leur donner de l’espace hors des théâtres et aller chercher les passants pour les rendre attentifs à la danse. Cette année, nous avons choisi la thématique des sens car que l’on soit danseur ou spectateur, la danse fait appel à tellement de sens que c’est un sens en soi! Puis notre programme est totalement éclectique. Venez donc essayer! Venez y goûter! Le pass de CHF 15.– est valable les trois jours du festival dans toute la Suisse et pour tous les événements. Il est même gratuit jusqu’à 16 ans. En plus, les cours de danse sont pour débutants, ouverts aux familles et certains aux personnes en situation de handicap. Il y en a des centaines et de tous les styles: de la danse des bébés portés aux cours sur talons aiguilles en passant par des danses du monde entier. Sans parler des soirées pour faire la fête. Alors, cette année plus que jamais, vous n’aurez aucune excuse pour ne pas danser!»

Nicole Seiler,
chorégraphe
«La Fête de la Danse sort la danse des scènes institutionnelles et lui redonne toute son ampleur populaire. Je trouve important que des spectacles professionnels, exigeants, puissent toucher un public qui aime la danse autrement mais qui n’a pas l’habitude d’aller au théâtre. Ces trois journées sont une excellente plateforme pour toucher un public non initié, pour susciter des envies et, pourquoi pas, des vocations. Et pour les chorégraphes dont je suis, c’est une chance de pouvoir tourner et montrer nos spectacles dans des contextes différents. Pour cette édition, ma compagnie présente The Wanderers Peace, un spectacle dit «documentaire» qui allie danse et vidéo. Seule en scène, la danseuse berlinoise Beatrice Cordua, 75 ans, raconte sa vie et ses expériences professionnelles. A travers paroles et danse, elle se souvient de son parcours. C’est un véritable récit de femme, de femme forte qui parle aussi de l’âge et de la manière dont elle a vécu la transformation de son corps. Elle nous fait entrer dans son intimité, elle est incroyablement directe. Cette femme est un livre d’histoire, de philosophie de vie. La danse est une ouverture à la fois vers soi et au monde et la Fête de la Danse invite tout un chacun à y participer.»

Programme disponible sur: www.fetedeladanse.ch.

Leave your Comments