Végétalienne & revitalisante

Au Québec, la star du petit écran Jacynthe René, est aussi une figure inspirante du mieux-vivre. Cette végétalienne a imaginé un programme qui réveille notre vitalité.

Une énergie communicative et un charmant accent québécois: tout sonne vrai chez Jacynthe René. La comédienne n’a pas besoin de surjouer pour vendre son «style de vie» plutôt «qu’une diète». Installée dans le village de La Prairie, elle cultive son potager, travaille les recettes de ses livres*, anime des conférences, lance une école alternative dans son quartier, ainsi qu’un jardin où les enfants renouent avec la nature. Sans oublier une ligne de cosmétiques à base d’huiles essentielles et un concept salon de beauté naturelle qui fait des émules.

La forme et la ligne
Cette «Wonder Woman» tire sa force… de son assiette! Végétalienne, elle exclut aussi gluten, sucre raffiné et produits laitiers. «Même si le corps n’est pas allergique à ces aliments, il s’épuise à les transformer, et finit par les mettre de côté. Ces déchets s’agglomèrent dans l’intestin et autour des cellules. Les inflammations se multiplient, les symptômes aussi. La solution: une alimentation digeste, riche en vitamines et minéraux», explique l’auteur à succès. Moins de gaspillage autour du processus digestif. Plus d’apport en vitalité. La forme revient, la ligne aussi. «Quand les cellules ont le nécessaire pour fonctionner, elles ne crient plus famine. Cette satiété signe la fin de l’effet yoyo propre aux régimes. Et quand l’intestin est propre, on ressent un bien-être cérébral et émotionnel, la peau devient belle», ajoute Jacinthe René. «Etudiez les recettes, listez vos ingrédients, vérifiez votre équipement… Une fois les réflexes acquis, vos repas sains et savoureux seront prêts en dix minutes. Faites vos soupes, pains et biscuits sans gluten le dimanche pour la semaine et achetez des légumes surgelés si besoin.» Au printemps, la Canadienne préconise une cure qui met l’accent sur les légumes verts et crus, riches en chlorophylle. «Ce sang neuf végétal concentre l’énergie du soleil et une mine d’enzymes nettoyantes ». A consommer dès le matin!

Une montagne de salade
Au réveil, après une tasse d’eau chaude additionnée d’un jus de citron détoxiquant, prenez un jus ou un smoothie de légumes verts et de fruits frais. Au déjeuner, prolongez le grand ménage de printemps avec «une montagne de salade et de pousses de céréales germées, à cultiver soi-même sur le balcon. Celles-ci concentrent 20 à 600 fois plus de qualités nutritives que l’ingrédient de départ.» On les roule dans des feuilles d’algues ou de pâte de riz, que l’on trempe dans une sauce exquise et pleine de nutriments (beurre de noix ou purée de sésame, sirop d’érable et miso). Les fruits frais? «A jeun, le matin, ou en encas, loin des repas pour éviter les fermentations.» Le soir, place aux céréales cuites (quinoa, amarante, millet, riz), mélangées à des légumes poêlés avec du beurre de coco. Saupoudrez le tout de feuilles de nori (algues) pour la saveur iodée, de graines de chanvre, citrouille, tournesol, chia ou sésame pour le croustillant, avec un filet d’huile végétale première pression à froid (olive, lin ou chanvre)… Et «ça goûte bon!», comme disent les Québécois.

* Délices Détox (éd. Cardinal) et Vive la détox gourmande (éd. Trécarré).

Leave your Comments