Vive les mariés!

Signe des temps, les futurs mariés sont toujours plus nombreux à faire appel à un wedding planner pour imaginer le plus beau jour de leur vie. Entre plannings surchargés et obligation de réussite absolue, voilà une profession qui a le vent en poupe.

On se rappelle toutes le film «un mariage trop parfait» avec Jennifer Lopez en wedding planner briseuse de mariage. Mais au-delà de la fiction, en quoi consiste concrètement ce métier, très prisé des pays anglo-saxons?

Les créateurs du bonheur
L’idée de base est simple: être invité à son propre mariage! Le wedding planner évite ainsi aux futurs époux les contraintes et le stress liés aux préparatifs de cet événement ô combien important. Pour autant la profession n’est pas protégée, il n’existe aucun diplôme pour l’encadrer. Souvent issus du milieu de la communication ou de l’événementiel, la plupart des experts ès mariage possèdent un réseau de prestataires étendu qui regroupe traiteurs, photographes, maquilleurs, coiffeurs, stylistes, fleuristes, graphistes, imprimeurs, DJ, etc. En fonction des goûts, du budget et des instructions du couple, sa mission consiste à proposer l’offre la plus intéressante tant sur le plan de la créativité que des finances.

Illico presto
Sa présence assure de facto un précieux gain de temps. Alors qu’un mariage s’organise grosso modo entre 18 mois et 2 ans, la participation du wedding planner permet une réalisation réussie en seulement 8 mois. Il faut dire que contrairement aux tourtereaux en devenir, ce pro n’en est pas à son coup d’essai… En étant force de proposition, il évite aux futurs mariés de passer leurs nuits à éplucher les blogs à la recherche d’idées originales alors que leurs activités professionnelles les accaparent et les privent du temps nécessaire pour gérer l’organisation. Sans compter que la perspective de recevoir 200 convives peut se révéler assez anxiogène et requiert une formidable énergie…

Des amusements
Comme disait Sakespeare: «l’important c’est d’être prêt». S’organiser à l’avance, voilà le secret. L’idéal étant d’envoyer le save the date 6 à 8 mois avant le jour J. Et prévoir l’incontournable dîner de dégustation suffisamment en amont pour ne rien laisser au hasard et éviter les déceptions de dernière minute. Outre l’aspect bonnes adresses et conseils utiles, un wedding planner digne de ce nom sera celui qui sait magnifier le réel. Dans ce domaine les Anglais, dont la réputation excentrique n’est pas usurpée, regorgent de concepts tous plus loufoques les uns que les autres. Pas de doute ils font figure de maitres incontestés de l’originalité: pour preuve, ces églises gonflables qui font fureur outre- Manche. Elles ont fière allure avec leur clocher rebondi, leurs vitraux chatoyants et leur aspect très «Botero». Avec l’indéniable avantage de pouvoir s’installer n’importe où en deux heures et accueillir jusqu’à 60 personnes. La grande mode consiste à y organiser des cérémonies laïques. Et pour rationaliser au maximum, le wedding planner pourra également faire office de pétabosson (très utile lorsque les mariés ne partagent pas la même foi)!

Rien n’est trop beau
Autre tendance marquée: une demande pour plus d’audace dans le choix du décor bien que la splendeur reste un facteur déterminant. Ainsi les lieux de plein air ont la cote: lacs, rivières, champs, forêts, jardins se doivent de marquer les esprits. Les spécialistes du « Oui » notent aussi une percée du faste et de l’extravagant qui peut prêter à sourire: atterrir en hélicoptère devant l’église par exemple, ou encore s’y rendre à cheval!

Trois contre un
Mais sait-on combien de temps la préparation de l’heureux événement nécessite in fine? Les professionnels s’accordent sur le fait que l’organisation d’un mariage sur mesure, qui comprend les réunions, les appels d’offre, la coordination et la supervision le jour J, absorbe une bonne centaine d’heures de travail. Contre environ 300 si le couple se débrouille tout seul…

Mariage à tout prix
Evidemment le confort de ne s’occuper de rien a un prix. Pour une cérémonie moyenne d’environ 80 personnes, compter CHF 40 000.– à 50 000.– pour un mariage clé en main. Les honoraires du wedding planner oscillent entre 10 et 15 % du montant total. Une bonne affaire si l’on considère qu’il sait, lui, tenir son budget et ne se fera pas surprendre par des postes de dépenses imprévus, que nous sommes quasi sûres d’oublier grâce aux éléphants roses installés confortablement dans nos mirettes quand on prononce le mot mariage.

C’est pas moi, c’est lui
Enfin le jour J venu, il ne faut pas négliger le formidable soutien logistique et psychologique – surtout en matière de stress – qu’apporte le conseiller des coeurs transis. C’est lui le chef d’orchestre qui bouge dans tous les sens s’il manque des chaises, si les invités sont perdus, si les témoins se lâchent un peu trop. Il dirige son petit monde souplement pour conférer à l’événement sa dimension magique… Au final, un vrai mariage à 3!


Adresses wedding planners

All you need about, Savina Uldry, Fribourg
www.allyouneedabout.ch

White Label Event, Genève
www.whitelabel-events.com

Bliss event & wedding designer, Lucie Pilliard, Jongny
www.bliss-eventdesigner.com

Kalosia, Genève, Lausanne, Montreux, Neuchâtel, Fribourg
www.kalosia.ch


Adresses fleuristes

Rosolo, Genève
www.rosolo.ch

Les Augustins, Genève
www.lesaugustins.ch

Blue Flowers, Lausanne
www.blueflowers.ch

Comme une fleur, Neuchâtel
http://comme-une-fleur.ch

Hertig Fleurs, Fribourg
www.hertigfleurs.ch

Des Lys et Délices, Sion
www.fleursion.ch

Outside-in, Carouge
www.outside-in.ch

Leave your Comments