Bien dans mon corps, bien dans ma peau

Apprendre à aimer sa silhouette pour mieux s’aimer tout court: tel est le nouvel état d’esprit «zéro pression» qu’on a toutes envie de cultiver cette saison. Et on a le mode d’emploi!

La minceur à outrance, les régimes, le culte de l’apparence? Terminé. Plus question de faire la guerre aux kilos si c’est pour se retrouver avec un moral en berne, une peau flagada et le teint terne. Traduction: on arrête de se prendre la tête et on joue la carte de la fermeté. Que l’on soit tout en rondeurs ou dans la catégorie poids plume, on veille à faire la paix avec son corps. Bonne nouvelle, la planète beauté a compris le message: nouveaux soins qui redonnent un coup de frais (ou de jeune) et qui défient les lois de la gravité, gestuelles futées et conseils de pro pour transformer nos petits défauts en atouts charme… Ce printemps, plus de complexes: voici le programme pour afficher une harmonie parfaite entre mental et silhouette.

Mon bras de fer
L’effet chauve-souris, non merci. Pour retrouver du tonus sur cette zone sujette à la détente et lutter contre les biceps ramollis, un minimum d’exercice s’impose. La bonne stratégie: liquider la graisse, favoriser la synthèse de collagène et nourrir l’épiderme. Pour cela, deux options: textile, avec des manchons aux actifs gainants micro-encapsulés (à porter au moins 8 h d’affilée); ou cosmétique, avec un soin remodelant à appliquer en mouvements circulaires, du coude vers l’aisselle, en insistant sur la partie interne. Idéalement, après un gommage rincé à l’eau froide. La botte secrète: solliciter nos bras, et pas juste en portant les courses. Le bon rituel? 5 min par jour en se munissant d’haltères ou de bouteilles d’eau. Debout, jambes légèrement fléchies et bassin basculé vers l’avant, on saisit l’objet à deux mains, on tend les bras en hauteur et on baisse les avant-bras derrière la tête. Le bon tempo? Deux séries de 25 flexions-extensions par jour.

Mon décolleté
Vos seins piquent du nez? Normal: la peau du décolleté, très fine, exposée aux UV l’été, vieillit plus vite et mérite un supplément d’attention. Et parce qu’un décolleté un peu fripé trahit notre âge et qu’on s’apprête à ranger nos cols roulés au fond du placard, on passe à l’attaque. La bonne stratégie: d’abord, une douche bien chaude (si, si!). Elle va dilater les vaisseaux, améliorer la circulation sanguine, stimuler l’activité cellulaire et favoriser une meilleure absorption des soins. Puis place au massage avec une crème «soutien-gorge», liftante, idéalement conservée au frais. On l’applique en gestes ascendants, et on la fait pénétrer en formant des 8 autour des seins, puis on termine en effectuant des pincements tonifiants sur le décolleté et la poitrine. La botte secrète: le make-up. Si la poitrine est un peu tombante et les seins un peu trop écartés, on effleure l’espace entre eux avec une terre de soleil posée au gros pinceau. Une technique de contouring infaillible qui, grâce à un subtil jeu d’ombres, joue sur les volumes.

Mes réflexes fermeté
Visage et corps, même combat: il faut déjouer les lois de la gravité! La bonne stratégie: d’abord, restructurer l’architecture du visage avec des soins effet stretch qui retendent les zones relâchées. Les nouveaux sérums «tenseurs» créent un maillage 3D instantané et renforcent la structure du derme sur le long terme. Côté corps, miser sur des soins malins qui hydratent, raffermissent et embellissent. On cible donc les crèmes qui favorisent la synthèse des fibres de collagène et d’élastine, exfolient au quotidien grâce à des acides de fruit et enveloppent le corps de textures «seconde peau» lissantes et flatteuses, comme le ferait une jolie paire de collants. La botte secrète: pour retendre le bas du visage, on forme un V avec l’index et le majeur. On replie les phalanges, puis on fait glisser ces deux doigts du menton vers les oreilles, le long des maxillaires, trois fois de suite, dès qu’on a un petit moment pour soi.

Leave your Comments